Le café des possibles

Notre projet entrepreneurial

Inclusion 49 est porteuse d’un projet de café inclusif où nous souhaitons offrir des missions de bénévolat et/ou un emploi à des personnes en souffrance psychique pour les accompagner dans leur insertion sociale en collaboration avec des structures déjà existantes (Centre de santé mentale, ESAT, GEM, SAVS, CREHPSY…).

Nous leur proposerons des conditions de travail adaptées, avec des horaires aménagés et un management personnalisé et bienveillant. 

Notre volonté est aussi de faire évoluer le regard sur le handicap en favorisant l’échange entre des personnes d’horizons différents venant passer un moment agréable dans notre café.

L'aventure commence

Laetitia

Je suis arrivée sur Angers avec ce projet de café employant des personnes en situation de handicap psychique pour sensibiliser le plus de monde à leur souffrance et leur isolement.

En effet, en tant qu’éducatrice spécialisée, j’ai eu la chance dans mon travail de rencontrer de nombreuses personnes touchées par les maladies mentales et j’ai pu me rendre compte que toutes ces personnes étaient bien loin des clichés véhiculés par les médias ou les films de science-fiction.

« Je veux surtout permettre à ces personnes en situation de handicap psychique de pouvoir retrouver une vie sociale et un objectif, un projet de vie. »

Évidemment, il y a des personnes qui sont dans le déni de leur maladie, qui ne sont pas suivies ou qui n’ont pas trouvé le bon traitement et cela peut être dangereux pour eux-mêmes d’abord, pour leur entourage et pour notre société parfois.

Lauréat régional Talents des Cités 2019.

Mais en ouvrant un café qui emploie ces personnes, je veux surtout permettre à ces personnes en situation de handicap psychique de pouvoir retrouver une vie sociale et un objectif, un projet de vie, et permettre aux personnes comme vous et moi de les côtoyer et ainsi lutter contre nos préjugés tout en buvant un bon café.

C’est pour cela qu’en juin 2019, grâce à des accompagnements dont je bénéficiais (BGE, la Fabrique à entreprendre avec ALDEV) en tant que personne en création d’entreprise, j’ai participé à Talents des Cités 2019.

Le prix Talents des Cités 2019

J’ai envoyé un dossier expliquant ce que je souhaitais mettre en place. J’ai été sélectionnée et nous avons gagné une première subvention de 1000 € au niveau régional.

Ensuite, j’ai eu la chance de monter sur Paris pour passer devant un jury pour le niveau national. J’y ai rencontré de nombreux porteurs de projets venant des quartiers prioritaires français avec des idées très innovantes.

Nous avons été reçus au Ministère de la Cohésion des Territoires et avec le Ministre Julien Denormandie. Je n’ai pas été sélectionnée par le jury au niveau national, mais j’ai assisté à la remise des prix à la Maison de Radio France en Novembre 2019. Grâce à ce prix nous avons pu avoir un article dans le journal Ouest France.

Pour finir, j’ai aussi participé au dispositif Entreprendre dans les Territoires Fragiles en 2019 et c’est ainsi que nous disposons d’un accompagnement gratuit durant un an de la Chambre des Commerces et de l’Industrie (CCI) et du réseau de l’Économie Sociale et Solidaire Angevin (l’Iresa) pour nous aider à penser la création du café inclusif.

Une cafétéria dans un lycée professionnel ?

Grâce à un article dans le journal Ouest France, nous avons été contactés par la Directrice du lycée professionnel, Les Buissonnets, sur Angers.

Ce lycée professionnel va s’agrandir en septembre 2023 (projet retardé par le coronavirus) et devenir un lycée d’application avec la présence de différentes entreprises au sein même du futur établissement scolaire à Avrillé.

Il y aura une crèche, de l’agriculture sur les toits, un habitat inclusif et des magasins pour continuer leur mission de formation en service à la personne, vente et métier de l’agriculture auprès des jeunes. Vous pouvez retrouver le plan de cette structure par ce lien : https://lesbuissonnets-angers.org/notre-etablissement/les-buissonnets-nouvel-etablissement/

C’est ainsi que la directrice nous a proposé de pouvoir faire parti de ce projet en pouvant participer à la mise en place de sa cafétéria.

«  Ce projet de lycée correspond à nos valeurs de partage, d’inclusion, de résilience et de respect de la différence.. »

Cette cafétéria pourra être un tremplin pour les personnes touchées par des troubles psychiques et pour l’association qui sera associé avec un partenaire professionnel en restauration pour animer ce lieu.

C’est pour cela que depuis la rentrée de septembre 2020, un groupe de bénévoles est chargé de penser la mise en place de ce café inclusif avec des partenaires comme la CCI et l’IRESA (Inter Réseau de l’Économie Sociale et Solidaire en Anjou).

Nous devons réfléchir sur :

  • Le partenariat avec le professionnel de la restauration qui proposera les repas.
  • Les produits et services qui seront proposés dans la cafétéria au personnes en formations dans le lycée, ou personnel des entreprises et aux habitants d’Avrillé.
  • Le management mis en place pour le bien-être de nos futurs salariés ou bénévoles  en situation de handicap psychique ou non.
  • Le fonctionnement et les statuts juridiques.
  • L’aménagement du local.
  • La recherche des financements.
  • Les activités pour animer ce lieu.

Depuis le deuxième confinement, nous réalisons des rencontres en visioconférence et nous avançons malgré les difficultés de certains bénévoles qui ne maîtrisent pas l’outil internet ou qui ne sont pas équipés.

Durant l’année 2021, nous voulons trouver des partenaires avec le lycée Les Buissonnets pour penser ce lieu et des financeurs (répondre à des appels à projet, …).

Notre vision du futur café inclusif

Lorsque nous avons créé l’association, l’objectif principal était d’ouvrir un café employant des personnes en situation de handicap psychique en centre-ville d’Angers pour une meilleure visibilité.

Au fur et à mesure de l’avancée des projets de l’association et des rencontres nous avons eu cette opportunité d’implantation au lycée.

L’implantation déterminera certaines choses à mettre en place dans ce café et la place que les bénévoles et l’association pourront prendre dans ce lieu. Mais nous avons déjà des idées de sa conception.

Nous souhaitons vendre des boissons chaudes et froides locales et sans alcool. L’offre de restauration sera sous forme de snacking le midi.

Des horaires d’ouverture en journée et en semaine, dans un premier temps. Mais par la suite, ponctuellement avec des soirées à thèmes (conférences handicap, afterwork ou autres propositions…) et peut-être une ouverture le weekend.

Une équipe de salariés en situation de handicap psychique (4 personnes à mi-temps), un responsable en cuisine et la présidente de l’association comme gérante.

Un modèle de gestion du personnel pensé avec les personnes en situation de handicap (des contrats modulables de 20h maximum, pas plus de 5h de service par jour, etc., pour prendre en compte la fatigabilité des salariés, un management personnalisé…).

Une possibilité pour d’autres personnes de venir en stage ou de faire du bénévolat derrière le comptoir pour leur servir de tremplin dans leur carrière professionnelle et créer du lien social.

La possibilité pour les salariés de passer le diplôme d’Agent Polyvalent en Restauration en partenariat avec l’entreprise qui s’occupera de la restauration collective du lycée.

Trois principes fondamentaux

Nous nous inspirons du projet nantais du Restaurant Le Reflet, c’est-à-dire que l’association Inclusion 49 est porteuse du café qui idéalement sera une entreprise de l’Économie sociale et solidaire fondée sur 3 principes :

Un fonctionnement démocratique

Une personne = Une voix

Des bénéfices collectifs

Reversés seulement à l’entreprise ou à l’association

Un fort impact social

Changer les mentalités